Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 17:39
Rodez... voyons... c'est plutôt au sud non ? Vite, le dico. Oui, mais c'est bien sûr comme disait un célèbre commissaire, Rodez dans l'Aveyron à l'ouest du Massif central, Rodez et sa cathédrale. Et pourquoi on nous parle d'Antonin Artaud dans cet article du dico ? Parce qu'il a été interné à Rodez en 1946, et traité aux électrochocs. On devrait dire achevé aux électrochocs !
Au fait, pourquoi Rodez ? Mais c'est bien sûr (là, il faut se claquer dans les mains) parce que cette riante localité de l'Aveyron a une équipe de foot comme à peu près toutes les villes de France. Celle de Rodez est en division nationale et, classée douzième, se débat pour y rester. Or, voilà que cette modeste équipe avec ses joueurs inconnus vient d'éliminer celle de Paris, la capitale aux capitaux impressionnants. Et les milliardaires du PSG ont pris leur branlée comme on dit avec élégance du côté de Mornac-sur-Seudre : 3-1, la honte. Voilà qui n'a rien de bien exceptionnel et fait même partie de la routine ; il arrive un truc dans le même genre chaque année avec la Coupe de France. "C'est la magie de la Coupe", s'extasient les commentateurs télévisuels avant de nous rappeler le "Petit Poucet", "David contre Goliath" et, le lyrisme aidant, d'invoquer toutes les métaphores et allégories même les plus tirées par les cheveux. Mais là, ce n'est pas n'importe quel club de Ligue 1 qui vient de se faire ridiculiser par plus petit que lui, c'est le PSG, et du coup, toute la France habite Rodez. C'est passionnant le foot, hautement culturel. Connaissez-vous un autre moyen d'apprendre qu'Antonin Artaud avait reçu des électrochocs dans l'Aveyron ? Désormais il se sentira moins seul. Drôlement "électrochoqués", les Parisiens !
Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Tombé par hasard sur ce blog, et comme souvent, des découvertes: Artaud, etc. je reviendrai donc me promener avec plaisir du côté de Rodez. Et vous pouvez faire un tour sur mon site! (www.carnetdhermes.blogspot.com)<br /> Voyages, politique, art... Ca me va!
Répondre
L
<br /> Le messager des dieux se couche tard mais écrit fort bien. N'est-il pas aussi le dieu des voleurs ? Alors, il est celui des naufrageurs qui envisagent sérieusement quelques escales sur le Mont<br /> Olympe.<br /> <br /> <br />
F
Et si le PSG s'était réservé pour le championnat. La preuve, ils ne sont plus très loin de Lyon, ce soir.
Répondre
L
<br /> Et Lyon se réserve pour Barcelonne. Quant à Bordeaux, il doit se réserver pour des jours meilleurs. On a une ligue 1 de réservistes !<br /> <br /> <br />
Z
Magnifique !<br /> <br /> Je suis passée un peu à Rodez, originaire du sud, j'ai vécu pas loin à Millau entre autre.<br /> <br /> Bienvenue dans ma communauté, n'hésite pas à venir sur le forum !<br /> <br /> A bientôt,<br /> <br /> zoyas
Répondre
L
<br /> Les naufrageurs te saluent, Zoyas, et te remercient pour l'accueil chaleureux dans ta communauté. Nous ajoutons un lien vers ton blog. Tu peux en faire autant... Entre naufrageurs et loups garous,<br /> on doit pouvoir s'entendre.<br /> <br /> <br />
T
À Mornac on ne dit pas "une branlée" mais "ine branlée". Exemple : Jh'étions, sti, su les bancs d'Perquis, jh'avions mis les heutr' dans l'courlin, quant' o s'a mis à buffer. Jhavons pris ine branlée, ol était pas ine demi!
Répondre
L
<br /> Bravo, Mornaçon ! Thieu, o l'é dau saintongheais, m'en doute.<br /> <br /> <br />