Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 09:49
Jacky Terrasson, mardi dernier, à La Coursive de La Rochelle, ce n'était pas gagné d'avance. Certes, la salle bénéficie d'une excellente accoustique et d'une forme en auditorium très agréable, mais le public s'y montre généralement froid pour ne pas dire glacial. Et surtout, le pianiste se produisait en compagnie de deux musiciens qu'il ne connaissait pas, ses accompagnateurs attitrés ayant été retenus à New York. Stéphane Kerecki à la basse et Benjamin Henocq à la batterie n'ont eu droit qu'à deux heures de répétition avec leur leader d'un soir, sur un répertoire évidemment consensuel de standards. Du coup, la "balance" a dû être un peu rapide ; en début de concert, la batterie dominait trop, la basse manquait de présence. Et puis, après 2 morceaux, ce problème a été réglé.
Et pourtant, la mayonnaise a pris très rapidement ; entre les musiciens d'abord, avec le public ensuite. Évidemment, des "pointures" qui ont accompagné Johnny Griffin, Stéphane Belmondo, Manuel Rocheman, Kenny Garrett, Ravi Coltrane, Martial Solal, Michel Portal (entre autres) ne sont pas des "crémiers". Ils ont apporté à Jacky Terrasson un soutien sans faille et nul ne pouvait deviner que ceux-là ne se connaissaient pas quelques heures avant, tant la complicité était évidente. Il est vrai que le pianiste (franco-américain nous précise bien inutilement le programme) a tout pour emporter l'adhésion. Son traitement des rengaines les plues rebattues est des plus original tout en restant fort mélodique, accessible à toutes les oreilles. Et quelle fougue ! quelle envie manifeste de jouer, de donner le maximum au public ! On appelle ça le professionnalisme, sans doute, mais c'est assez rare pour être signalé. Alors, même si ce n'était pas gagné d'avance, ce fut un grand concert par un des plus grands pianistes actuels.
Prochains concerts (intéressants) au théâtre Verdière : le 4 avril, Fabien Mary quartet (avec Mourad behammou à la batterie), à 19 heures, et Yaron Herman trio à 21 heures. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Musique
commenter cet article

commentaires

jazzeuse 14/03/2009 17:18

J'y étais et je suis d'accord, c'était un moment très fort. Cela faisait plusieurs années que je n'avais pas vu Terrasson, et je ne me souvenais pas d'un tel punch ! Merci de faire durer, grâce à votre blog, cette belle soirée.

Les naufrageurs 14/03/2009 18:04


Le plus vieux d'entre nous (et non le plus sauvage d'entre tous) a même vu Jacky Terrasson accompagné la merveilleuse Betty Carter? C'était à Marciac en...