Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 12:03
Chaque jour une actualité chasse l'autre, et la commenter à un rythme aussi effréné devient épuisant aussi bien pour ceux qui émettent l'information que pour ceux qui la reçoivent. On ne doit sans doute pas chercher ailleurs le succès des hebdomadaires qui bénéficient d'un peu plus de recul, peuvent vérifier, réfléchir, peser le pour et le contre, s'entourer d'avis et de précautions.
Prenez les excuses de Ségolène. Pas celles aux Africains, nous en avons déjà parlé ici, mais celles à Zapatero. C'est juste un exemple. Que constate-t-on ? Ces excuses ont en partie gommé les propos de Sarkozy se permettant de porter publiquement des jugements primaires et dépourvus d'argumentation sur ses homologues. Désormais, c'est elle la coupable et comme aucune nouvelle information sur le sujet n'arrive, elle demeure la coupable sur laquelle les sous-fifres de l'UMP peuvent s'exciter. C'est ce qu'elle recherchait ? Devenir l'opposante privilégiée et quasi unique, celle qui réussit à couvrir le discours du très populaire Besancenot lui-même ? Combler les déficiences par trop évidentes de la direction de son parti ? Sans doute... mais quel dommage d'occulter l'essentiel. Sans cette intervention qui n'avait nul besoin d'être rendue publique, on aurait parlé de l'extrême prétention, de l'outrecuidance et du ridicule de notre Président devenu la cible du monde entier quand il n'en est pas la risée.
On aurait même pu se pencher avec intérêt sur les invités à ce repas, sur les motifs de leur présence, apprendre que Sarkozy et le plus "à gauche" des socialistes se tutoient... Il est vrai que monsieur Emmanuelli, toujours prompt à donner des leçons de déontologie à son parti, a forcément le profil qu'apprécie notre Président ! C'est d'ailleurs lui, Emmanuelli, qui — selon Libération — a posé la question sur Zapatero. Et c'est lui qui curieusement n'a pas entendu la réponse. Bon... après vous faites les déductions que vous voulez...
Il y aurait vraiment beaucoup de questions à poser quant aux motivations des uns et des autres, mais une fois de plus, c'est le spectacle qui prend le dessus. On jette la bière et on garde la mousse. The show must go on !

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Johnny a l'idée 24/04/2009 09:52

Heureusement que Sarkozy est là pour mettre de l'ordre dans cette société laxiste. Que deviendrait-on sans lui dans cette crise provoquée par l'excès de libéralisme de gauche!!!!

Les naufrageurs 24/04/2009 10:17


Ah! que si c'est ça ton idée, Johnny, tu ferais mieux de changer d'opticien parce que ta vision semble gravement atteinte...


George V 22/04/2009 23:38

Je croyais que vous aimiez Ségolène, les naufrageurs, et voilà que vous la critiquez. Je suis déçu.

Les naufrageurs 23/04/2009 09:37


Oui, on l'aime, mais qui aime bien...