Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 10:00
En ce premier mai d'unité syndicale retrouvée, il n'est peut-être pas inutile de rappeler rapidement les origines de cette célébration. Nous sommes aux États Unis, en 1886, et les syndicats américains, après deux années de lutte, viennent d'obtenir la journée de travail de 8 heures. Mais pas partout ! Un certain nombre de patrons de grandes entreprises refusent cette avancée sociale. Ainsi, à Chicago, les salariés de la grande entreprise Mc Cormick sont en grève. Ils manifestent le 3 mai ; la répression policière fait 3 morts parmi les grévistes. Le lendemain, les syndicats appellent à une marche de protestation pacifique, mais après la dislocation, une bombe explose. Dans la confusion qui suit l'attentat, plusieurs policiers sont tués. Des arrestations et des condamnations à la peine capitale suivent...
C'est la deuxième internationale socialiste, réunie à Paris en 1889, qui décide, sur proposition de Raymond Lavigne, de célébrer les événements de Chicago, en faisant du 1er mai une journée mondiale de manifestation pour la réduction de la journée de travail à 8 heures. Le premier mai devient alors la fête de tous les travailleurs. Mais dès 1891, la manifestation tourne au drame : à Fourmies, l'armée tire sur les mineurs et fait 9 morts, enracinant ainsi le premier mai dans la tradition ouvrière. L'Internationale socialiste de Bruxelles, en 1892, peut alors confirmer définitivement le caractère annuel et international du premier mai.
En France, le passage à la journée de 8 heures de travail (48 heures hebdomadaires !) n'interviendra qu'en 1919. Mais avant, il y aura eu de nombreuses manifestations et beaucoup de victimes (800 arrestations, le premier mai 1905).
Voilà le sens véritable de cette journée, et même si les revendications syndicales ont évolué avec l'histoire du mouvement ouvrier, il serait dommage que la réduction du temps de travail, qui permet une vie familiale et sociale, qui autorise l'accès à la culture, au sport, et à divers loisirs, passe après la simple contestation d'un pouvoir capable de se déconsidérer tout seul. Ce devrait être aussi, selon nous, le moment de lancer les nouvelles utopies dont notre société a tant besoin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Société
commenter cet article

commentaires

Historiamania 03/05/2009 19:32

Vous avez raison de rappeler l'origine de cette célébration annuelle. Le mouvement ouvrier peut être fier de ses racines.

Les naufrageurs 04/05/2009 07:45


Et de ses martyrs !


Chaman33 03/05/2009 07:43

L'économie mondiale est à repenser, cela devient évident. Mais face à des pouvoirs sourds, aveugles et malentendants, les formes de l'action syndicale doivent également faire l'objet d'un examen approfondi.

Les naufrageurs 03/05/2009 08:00


Les syndicats se réunissent pour en parler, ce qui en soi est un grand progrès . Qu'en sortira-t-il ? Rêvons un peu.. 


Vampirella 02/05/2009 07:53

Quand je pense qu'on n'arrête pas de nous parler de grippe alors que la maladie dont souffre la France, c'est la sarkosite qui vient d'entrer dans sa phase critique.

Les naufrageurs 02/05/2009 08:03


Et on n'a pas vraiment trouvé le vaccin !


Agnès 02/05/2009 00:17

Le poing et le muguet, c'est drôle. Il est vrai que c'est la première fois depuis longtemps que les socialistes manifestaient aux côtés des travailleurs.

Les naufrageurs 02/05/2009 07:13


C'est plutôt positif, en effet. Quant au résultat... Certains sourds n'entendront jamais !