Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 09:07
En France, où l'on est au moins aussi chauvins qu'ailleurs, on prétend que le tennis descend (comme le singe de l'arbre) de notre ancien jeu de paume. On a sans doute raison : nos joueurs nationaux paument assez souvent... Pourtant, ce sont bel et bien les Anglais qui ont inventé ce sport. Sur herbe ! Et même si le premier tournoi eut lieu — semble-t-il — dans le Massachusetts en 1876, c'est bien à Wimbledon, en 1877, que se déroula devant 200 spectateurs (pour la finale) le premier des tournois encore en place de nos jours : Wimbledon.
Wimbledon vient de commencer et le poids de toute cette antériorité y est présent. On dit que c'est le plus grand tournoi du monde, le plus beau... C'est vrai si l'on se réfère au cadre champêtre, aux joueurs engagés, à l'histoire. La surface était insupportable
il y a encore quelques années, si rapide qu'un bon serveur avait toutes les chances de bien s'illustrer même s'il n'était que modeste relanceur. Cette surface est devenue chaque année un peu plus lente, autorisant les échanges donc le spectacle. Un spectacle magnifique.
À Wimbledon, contrairement à certains autres grands tournois, le public est présent dès le premier jour, il sait se tenir, il encourage ses joueurs mais applaudit sportivement les adversaires. Un public de connaisseurs. Ici, les rappels à l'ordre de l'arbitre sont rares ; on se tait pendant les échanges et, sauf exception, on s'installe sans déranger tout le stade... En ces premiers tours, la compétition bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel qui permet au public les tenues légères et colorées.
Mais quelle différence entre ces tribunes bigarrées et un terrain en deux tons, vert et blanc. Les joueurs sont tout de blanc vêtu, mais arborent tout de même les logos de leurs sponsors. La City n'est pas loin. Seule la coupe des équipements a changé depuis l'origine. On n'en dira pas autant de la tenue des arbitres et juges de lignes qui arborent une cravate ridicule les faisant ressembler plus à des représentants en cosmétologie qu'à des auxiliaires sportifs. La tenue des juges de lignes féminines est particulièrement remarquable, avec une jupe qui semble sortir de la naphtaline et qui n'aurait sans doute pas déparé lors de la première édition du tournoi, en 1877. On regrette un peu qu'elles n'arborent pas un chapeau du genre de ceux qu'affectionne la Reine d'Angleterre.
La façade est donc superbe. Mais si on regarde derrière... Derrière, les belles bâches vertes qui entourent le terrain, il y  a... du béton. Un joueur en a fait la dure expérience dès le premier jour en allant se cogner le genou contre cet entourage en trompe-l'oeil. On imagine un peu ce qui serait arrivé s'il était arrivé la tête la première ! Faudra-t-il rendre le port du casque obligatoire à Wimbledon ou faut-il considérer — en paraphrasant un homme politique français — que le tennis est une chose trop sérieuse pour être confiée à des... Anglais ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Sport
commenter cet article

commentaires

eveytime 27/06/2009 16:16

C'est reposant tout ce vert sans un déluge de pub.

Les naufrageurs 27/06/2009 16:26


Le marais de Saint Augustin, vous connaissez ? C'est vert et y'a pas de pub; C'est aussi très reposant !


Charron 27/06/2009 08:48

J'ai remarqué un autre truc un peu décalé. Les scores, sur le stade, sont affichés à la main. L'électronique n'est pas arrivée jusque là ?

Les naufrageurs 27/06/2009 09:19


Le chômage sévit en temps de crise. Il faut sauvegarder les petits boulots.


androll 26/06/2009 10:18

Et les spectateurs, ils mangent quoi ? Je vous le donne Émile comme disait Coluche. DES FRAISES !

Les naufrageurs 26/06/2009 10:40


Ce qui vaut bien nos chips hexagonales.


Bordelais 26/06/2009 07:21

Le plus joli, c'est quand la dame en juppe se penche pour surveiller sa ligne (celle du court, je veux dire). Et le petit col blanc n'est pas mal non plus.

Les naufrageurs 26/06/2009 10:39


On ne voit pas ça dans les rues de Bordeaux, c'est sûr.