Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 09:36
Le projet de loi Hadopi 2, qui prévoit de recourir au tribunal correctionnel pour suspendre la connexion des internautes suspects de contrefaçon numérique, vient d'être validé par le Conseil d'État. Si la nécessité de rémunérer justement les créateurs fait l'unanimité, l'atteinte aux libertés que constitue un pel projet n'échappe à personne. D'autant que son efficacité reste à prouver... Ne serait-on pas dans une nouvelle opération de "poudre aux yeux", spécialité du pouvoir actuel ? Comme en matière de sécurité, on fait de grands moulinets, on déplace forces de l'ordre et médias pour arrêter deux gamins dénoncés (à tort) pour vol de vélo... et comme on n'a plus les fonctionnaires pour faire appliquer les lois que l'on vient de voter, on laisse pourrir la situation. Jusqu'ici ça n'a pas marché trop mal...
Dans le cadre de cette répression annoncée, il est rafraîchissant de constater que certains créateurs — et pas forcément les moins importants — font le choix délibéré de ne pas suivre une politique si favorable aux grandes compagnies. Prenez le saxophoniste (alto) de jazz, Steve Colemean, vraiment un des plus grands artistes de ces dernières années. Il a mis une bonne partie de son abondante discographie — à l'exception notable des nouveautés — en téléchargement libre sur son site. Ainsi, l'internaute peut télécharger librement un grand nombre de morceaux et même des disques entiers.
Il est fou Steve Coleman ? Au contraire, sa position est très réfléchie et il s'en explique fort bien. Pour nous, un artiste de cette envergure a en effet tout intérêt à faire découvrir sa superbe musique au public le plus large possible. C'est ainsi qu'il peut donner envie d'aller l'entendre en concert. Car le jazz est une musique de l'instant qui doit se vivre comme une communion entre le musicien et son auditeur, et dans ce contexte, le disque ne constitue qu'un support. Un moyen mais en aucune manière une fin. Le problème est que le CD (voire le DVD) sont devenus des enjeux économiques si importants qu'ils sont trop souvent considérés comme l'oeuvre de l'artiste alors qu'ils n'en sont que la copie.
Il vous reste à faire un petit détour par
le site de Steve Coleman pour écouter sa musique, la télécharger en toute légalité, et attendre son passage pour aller l'applaudir. Et si vous souhaitez connaître les raisons qui justifient son apparente générosité, il donne son argumentation ICI.


Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Musique
commenter cet article

commentaires