Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 08:47

Pour la communication, tout est bon ! C'est comme... oui, c'est pareil. Les foyers de Charente-Maritime viennent de recevoir le merveilleux magazine diffusé par son admirable Conseil Général que préside le génial Bussereau injustement battu à plate couture (par une nana, en plus...) aux élections régionales. Les peuples sont ingrats, c'est connu. Mais celui de Charente-Maritime l'est encore plus que les autres ! Voyez dans cette magnifique revue multicolore comme notre Saint Dominique a bien géré les suites de la tempête Xynthia, et admirez comme nous avons tous été solidaires. Comme nous allons l'être encore plus avec 6% d'augmentation de nos impôts locaux. Surtout, appréciez la manière dont l'homme qui parlait à l'oreille des sinistrés sait concilier avec tact et intelligence ses fonctions nationales et locales... Il a même fait venir Sarko sur les lieux du désastre ! Le péquenot de base est vivement invité à s'esbaudir. Et on en vient à se demander pourquoi 61% des électeurs n'ont pas cru en cet homme si cohérent, si respectueux de ses administrés, si généreux, si bien organisé, si conscient des questions environnementales, si amoureux de la nature, si solidaire, si... si providentiel en un mot. On se demande et on se demandera longtemps !

gdecote2.JPG

Ici, en Saintonge maritime, de nombreux ostréiculteurs — qui n'avaient pas précisément besoin de ça en ce moment — ont souffert et continuent de souffrir des conséquence de Xynthia. Pourtant, on pourrait considérer que globalement nos côtes ont été plus épargnées que d'autres... Ce serait oublier un peu vite la spectaculaire avancée de la mer que l'on peut voir sur notre photo prise du côté de la Grande Côte. Là, "le trait de côte" recule inéluctablement d'année en année. Il faut dire que le Conseil Général que préside l'omniscient Dominique Bussereau ne ménage pas ses efforts pour protéger La Palmyre. Chaque hiver, depuis des années, c'est un ballet incessant de camions déposant leurs rochers salvateurs. Oui, mais c'est au détriment du reste de la côte ! La mer ne pouvant plus prendre ses aises ici, les prend là. Évidemment, nous n'avons pas les compétences pour développer en ces quelques lignes maladroites, un sujet aussi capital pour l'avenir de notre côte et de toute la région, mais des spécialistes se sont penchés sur la question, des études scientifiques existent, nous les connaissons et Mr Bussereau ne peut les ignorer. Voilà qui n'a pas empêché le Conseil Général de favoriser l'installation du Club Méd' dans une zone aussi stratégique. Et aussi menacée...

Cet été, les baignassouts (comme on dit ici) se feront bronzer à la Grande Côte qui, pour les accueillir convenablement, aura été nettoyée  par les services municipaux et par des bénévoles. Tant mieux ! Mais ces vacanciers ne verront pas l'image que nous vous livrons ; elle leur gâcherait sans doute les vacances. Chaque hiver, au gré des marées et des tempêtes (et du réchauffement climatique), la mer gagne un peu plus sur la forêt. Un forêt judicieusement protégée de la rapacité des promoteurs immobiliers par le Conservatoire du Littoral, mais qui n'est malheureusement pas à l'abri de la montée des eaux. Ni des inconséquences de nos élus départementaux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Charente-Maritime
commenter cet article

commentaires

spleener 17/04/2010 00:39


Il y aurait pas une faute d'orthographe dans le titre ? j'écrirais plutôt "de toute part" (au singulier).


Les naufrageurs 17/04/2010 07:45



Le naufrageur est bien assez singulier comme ça ! Et Victor Hugo écrit dans l'année terrible :


Un jour je vis le sang couler de toutes parts ;


Un immense massacre était dans l'ombre épars ;