Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 13:49

calotte1Le titre de notre dernier article, "La calotte à l'envers", vous avait benoîtement laissé espérer des propos venimeux contre la superstition et les malheurs qu'elle engendre. L'anticléricalisme n'est-il pas un des fondements de l'identité nationale si chère à Saint Éric, patron des mangeurs de soupe à l'immigré, des traîtres et des expulseurs franchouillards ? Aujourd'hui, c'est avec mesure et respect des convictions de chacun que l'on évoque les travers des différentes églises ou sectes, leurs convictions souvent peu humanistes et leur douteux passé. Mais, sans remonter très loin dans le temps, il n'en allait pas de même sous les troisième et quatrième Républiques comme l'attestent les journaux "l'assiette au beurre" et "la calotte" (notre illustration) qui n'avaient pas peur de "se lâcher". L'humour anticlérical est d'ailleurs devenu une denrée si rare de nos jours, que l'on peut trouver, sur un site de vente aux enchères, une collection de "la calotte" à 1500 euros. La laïcité devient un sacré luxe !

En naufrageurs modernes, évitons donc tout sarcasme et allons-y avec le tact qui nous caractérise et sied à de tels propos. Une édition récente de Courrier international nous autorise cette démarche prudente tout en laissant au lecteur le soin de tirer ses conclusions. Le magazine cite trois faits qui interpellent notre rationalisme exacerbé :

     .  En Sibérie, l'eau bénie le jour de l'Épiphanie orthodoxe est censée acquérir des propriétés miraculeuses. En ce 19 janvier, 114 personnes ont dû être hospitalisées pour avoir bu de l'eau sanctifiée et... empoisonnée par les rejets d'une zone industrielle proche de l'église. On apprend aussi que la tradition veut que le jour de la Théophanie, les fidèles se baignent quasi nus dans des trous creusés dans la glace : 30.000 d'entre eux se sont ainsi jetés à l'eau, à Moscou. Vite, Roselyne, des vaccins !

     . En Suède, l'église (elle doit être protestante, celle-là) vient d'ouvrir dans un village au nom imprononçable, une station-service. Et le magazine de commenter : "le sans-plomb a un goût d'eau bénite." Du moment qu'il ne pollue pas les nappes phréatiques sibériennes... on peut considérer qu'il s'agit d'une intéressante interrogation sur la véritable nature de l'essence divine.

     . Chez les Grands Bretons, l'église (qui là-bas est anglicane) cherche elle aussi à se moderniser. Autrefois, on y bénissait les charrues des paysans, maintenant on bénit les téléphones et les ordis portables. C'est le prêtre David Parrot qui a eu cette idée géniale, le 11 janvier à Londres. "Que nos langues soient douces, nos e-mails simples et nos sites web accessibles", a-t-il lancé à ses fidèles. Il faut dire que cette initiative n'a surpris personne, venant d'un prêtre qui, dans sa précédente paroisse, s'était "déguisé en sapin pour promouvoir le message de Noël". Voilà un homme que Nicolas Sarkozy devrait recruter pour son service de communication.

Ainsi, biens chères soeurs et bien chers frères, va la vie spirituelle. Amen.

PS : "expulseur" n'est pas dans le dico, mais "expulsé" y est... C'est injuste. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Société
commenter cet article

commentaires

Bertrand 04/02/2010 09:01


En Pologne, l'église bénit toujours onctueusement l'ouverture d'une nouvelle route.
Et elle fait bien.
Les chiffres disent que c'est le pays d'Europe, après la Lituanie je crois, où il y a le plus de tués sur les susdites routes.
Si j'étais Polonais et procédurier, je luis ferais un procès, moi, à la calotte au lieu de chercher noise aux alcooliques et aux fous de la vitesse.
Et vlan !


Les naufrageurs 04/02/2010 10:20


Merci, bien cher frère Bertrand pour cet apport onctueux à la liste des bienfaits de notre sainte mère l'église. Néanmoins, de pauvres pêcheurs saintongeais, forts
d'une pieuse expérience acquise à l'ombre des sacristies et des caves sanctifiées, pensent que l'on peut être à la fois calotin, alccolique et fou de vitesse... Il ne faut donc pas
désespérer de la nature humaine qui est bien d'essence (sans plomb) divine.


Camille 01/02/2010 14:10


Bonjour je suis Camille, et je regrette l'écriture de cet article un peu trop sombre pour mes petits yeux lol!


Les naufrageurs 01/02/2010 14:24


Merci Camille, c'était une erreur vite corrigée. Le bleu virginal se lit bien mieux que le noir corbeau.