Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:24
L'action... ou plutôt... l'inaction se passe dans une station balnéaire de la côte atlantique, en hiver, quand les riches retraités deviennent majoritaires et imposent leur vision étriquée du monde aux autres habitants. Dans ces misérables conditions, il est sans doute peu utile de préciser que l'UNR, le RPR et maintenant l'UMP chiraquienne devenue sarkosiste gère la ville depuis la guerre. La seule action visible de ces municipalités semblables et successives a consisté à détruire le patrimoine urbanistique légué par le génie créatif qui a présidé à la reconstruction. Le magnifique casino municipal, rasé ! Le grandiose portique qui reliait les deux parties du front de mer, abattu ! La courbe gracieuse des bâtiments constituant le front de mer, défigurée ! Ajoutez à ça la cathédrale qui absorbe l'eau plus vite que le le communiant n'avale le vin de messe, une politique de développement des zones commerciales aberrante, un habitat social dans un état lamentable, une culture réduite à la portion congrue, des association moribondes... et vous aurez une idée des résultats obtenus par plus de cinquante années de dérives, de copinage, de magouilles, de coups tordus. Une vraie politique de droite !
Car ces gens, n'ayant pas d'adversaires, se battent entre eux ; la nature a horreur du vide, c'est bien connu. La dernière de leurs aventures concerne l'eau du robinet. Suivez bien. Le maire actuel (UMP) a voulu changer de compagnie distributrice d'eau ; il a donc demandé à plusieurs sociétés privées (dont celle en place) de faire des propositions. Un grand groupe s'est avéré le moins cher et tout portait à penser qu'il serait retenu. Mais non, des adjoints (UMP) et des conseillers (UMP) et même le prédécesseur (UMP) du maire actuel s'opposent à un changement. Que voulez-vous, on a ses petites habitudes... eux, il veulent garder le distributeur en place qui dépend lui aussi d'un grand groupe privé. Polémique, engueulades, tracts vengeurs et... vote du Conseil municipal. Le maire élu avec une majorité écrasante est mis en minorité.
Dans un premier temps, le député-maire battu par les siens, ça nous a fait marrer. Et ici, les occasions sont rares ! Mais là, soyez très attentifs, ça va devenir plus compliqué vu que le tragique est parfois proche du comique. Un nouveau tract est distribué ; il demande la démission de tout le conseil pour permettre de nouvelles élections, et ce tract, il émane des "dissidents" de droite augmentés d'un bayrouiste de circonstance (pléonasme) et du leader socialiste local. Seul, le communiste (exemplaire unique, espèce rare et mal protégée) élu sur la liste d'union de la gauche (les socialistes en étaient...) suggère une autre voie, celle que cette même liste proposait dans sa profession de foi : mettre la flotte du robinet en régie municipale. Il est logique, le coco, et il est bien le seul. En cette période de commémoration peu discrète de la chute du mur de Berlin, cette exception culturelle locale méritait d'être soulignée. En rouge comme il se doit !

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article

commentaires

Bertrand Redonnet 10/11/2009 13:14


Un régal, encore, votre prose, Naufrageurs....
L'autre jour je disais "Chaucres" parce que j'ai eu un ami là-bas et qui me racontait l'histoire des naufrageurs de Chaucres..J'en ai d'ailleurs fait mention dans mon bouquin "Chez Bonclou et
autres toponymes". ..
Et vlan, p'tit coup d'pub en passant !
Revenons à l'eau qui coule sous les ponts de cette ville qui me dit quelque chose si elle a été rasée en 1945 alors qu'il n'y avait plus un traître boche en-dessous...
Mais je peux me tromper et qu'importe car il y a de l'universel dans votre texte : Partout où ils sont, c'est-à-dire partout, c'est lamentable, concussion et compagnie...
Ah que revienne le temps des cerises et du merle flingueur..Heu... moqueur, je voulais dire
Amitié


Les naufrageurs 10/11/2009 19:23


En vérité, je vous le dis, mes frères, il y a bien peu de ponts (avec un P comme Poche) en cette ville rasée gratis (pour rien quoi...). Ce qui n'empêche pas l'eau
ferrugineuse d'y couler... moyennant paiement pas toujours liquide. Pour la petite — la toute petite — histoire, nous avons appris ce matin dans notre PQR (ça fait plus chic que Sud Ouest, non ?)
que le Conseil municipal allait se réunir pour revoter l'attribution du débit de l'eau bien plus rentable en ce moment que le débit de lait. On murmure que la majorité pourrait changer. Bref, on
s'apprête à rigoler encore un bon coup. S'ils continuent comme ça, le prochain coup, Zozo a ses chances.
Allez, bien le bonjour au plombier que l'on attend toujours.
Le naufrageur de quart