Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 08:51

4706020868_1a016d6995.jpgAmoureux du sport que le show-biz footage de gueule laisse froids, rassurez-vous ; nous n'allons pas ici prétendre à une expertise sur les raisons d'une déroute annoncée. D'autres incompétents s'en chargent à notre place. Comme tous leurs semblables, ces gens-là ont besoin d'un bouc émissaire pour faire oublier leur... nullitude. Ils n'ont pas eu à chercher très loin. Bien avant que notre pathétique équipe de France ne se ridiculise totalement face à des Mexicains aussi brillants que basanés, il était déjà responsable de tout, Raymond. Faut dire que patron d'une bande de branleurs milliardaires incultes en short, c'est pas un job de tout repos... Pourtant, le supporter de base (pléonasme ?) quand on lui en fait trop, il ne correctionne plus, il dynamite, il disperse, il ventile. À sa pogne, il veut le voir, Raymond, et qu'il demande pardon... Ils n'oublient qu'une chose, tous ces sportifs assis et rassis, c'est que Raymond n'est pas le sélectionneur de l'équipe de France. Il faudrait pour cela qu'existe une équipe de France. Mais c'est quoi, la France ? C'était quoi ? On a déjà oublié... On n'est plus en France, on est en Sarkozie. Et tout y est nul : la politique, l'économique, le social, mais aussi le cinéma, la musique, la télé, les journaux. On rétablit même l'esclavage dans l'indifférence générale ! Alors, que l'équipe de Sarkozie et son sélectionneur soient aussi minables que leur nouveau et éphémère pays, c'est assez logique et ce n'est pas vraiment le plus grave !

Comme en Sarkozie, tout passe par le fric, le prince a délégué auprès de nos 23 trous d'vaincus, une visiteuse médicale talentueuse, celle qui a fourgué à tout un pays des vaccins contre la peur de la grippe, maladie savamment distillée auparavant par les vuvuzelas du pouvoir qui bourdonnent dans les étranges lucarnes. Histoire de les remonter un peu... Un diététicien aurait été plus indiqué : quand on voit se traîner le malheureux Anelka, on se dit qu'il faut qu'il arrête avec MacDo !

Il faut donc exécuter le soldat Raymond puisque c'est la volonté des médias et du peuple de sarkozie. Une seule question se pose désormais : comment ? Les naufrageurs proposent une solution (finale) conforme à la vocation profonde de cette belle entreprise d'abrutissement collectif qu'est la Coupe du Monde de foot : la crucifixion. En effet, la FIFA autorise les joueurs à pratiquer ouvertement la religion catholique romaine sur le terrain. Vous les avez-vu, ces jeunes débiles, faire ce signe de croix aussi mécanique que déplacé, à leur entrée sur le terrain, à leur sortie, après un but ou même après un tir raté... Là est le vrai sandale ! Car il ne s'agit pas seulement de naïve et inoffensive superstition, mais de vulgaire prosélytisme. La religion comme la politique n'ont, paraît-il, rien à faire dans un stade. Et pourtant...

Bref, toute honte bue, l'équipe (restreinte) se réunit pour un repas d'adieu, Ribéry donne un baiser à Raymond. Puis Hortefeux l'arrête (allez savoir si, en plus, il n'est pas un peu Auvergnat). On lui fait gravir la roche de Solutré en portant Jack Lang sur ses épaules et, parvenu au sommet, on le crucifie entre Kerviel et DSK. Trois jour après, Estelle Denis trouve son tombeau vide. Il prend son envol vers le paradis des footeux d'où il reviendra pour juger les vivants et les morts. Et on se demandera longtemps si c'était d'une bonne idée d'avoir transformé notre Raymond en martyr. Faudrait tout de même pas qu'il en profite et pourrisse la vie de toute l'humanité besogneuse aussi longtemps que son illustre prédécesseur !

Partager cet article

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Elephant Man 20/06/2010 06:54


Vous aviez raison. Il est ressuscité des morts, Saint Raymond !!! Il suffisait de trouver un autre bouc émissaire. Et avec Anelka, on en a trouvé un bon. En voilà un un qui est allé à l'école
Zidane et qui a retenu la leçon !!!


Les naufrageurs 20/06/2010 07:13



Un autre point sur lequel on avait raison, c'était en conseillant à Anelka d'arrêter de bouffer MacDo. Il ne nous a pas écoutés, la nourriture du palace lui causait
un trop grand décalage. Il aurait fallu une bonne cure de désintoxication avant de partir. Décidément, ce Raymond, il ne pense à rien ! Et la visiteuse médicale, elle est pas un peu responsable
de l'avoir laissé ingurgiter n'importe quoi ?



la pecnaude 19/06/2010 14:22


Non, offrir une victime expiatoire aux supporters serait leur faire la part trop belle, ils faut qu'ils la boivent, leur lie, jusqu'au fond de la coupe. Qu'ils voient leur équipe de bras cassés,
ces décervelés (à leur image) et leur chef si arrogant faire le tour du stade en se prostesnant le cul en l'air (pour faire plaisir à Anelka). Ce ne serait que justice si leur OculTe patron était à
leur tête, au lieu de souffler dans leur vuvuzela ils apprendrient peut-être à lire un bulletin de vote (leur reste 2 ans pour çà).


Les naufrageurs 19/06/2010 15:35



L'idée mérite d'être retenue. Elle est plus laïque ! Mais deux ans, ça va être court pour apprendre à lire (et à déposer) un bulletin de vote. D'un autre côté, deux
ans, ça va aussi être bien long... Putain, deux ans !