Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 20:09

royanfront.JPGPour le ridicule, à Royan, on a toujours été doués. Mais là, il faut bien reconnaître qu'on nous a un peu aidés. Ce matin, on nous promettait un nouvel épisode sanglant au grand feuilleton royannais des Municipales, mais dans la journée, la Préfecture a sifflé la fin de la récré. Elle avait mal lu la loi électorale qui exige que la liste élue obtienne au moins 25% des électeurs inscrits. Oui, mais cette loi n'est applicable qu'aux communes de moins de 3500 habitants. Manifestement, la préfecture a dû penser qu'il fallait 3500 inscrits non-séniles... On apprend donc ce soir qu'il n'y aura pas de deuxième tour. Pourtant, les tractations avaient déjà commencé, la campagne était lancée. Enfin... c'est ce qu'on nous a dit ce soir... Il est possible que demain matin on nous annonce tout autre chose. C'est quoi une république bananière ?

On ne sait ce qui est le plus révélateur dans cette affaire : l'incompétence des service préfectoraux ou l'ignorance de l'ensemble des acteurs de cette pantomime ? Mais qu'importe, notre inénarrable Didi Tintin obtient 25 élus, la droite de la droite en passe 4, la gauche peut s'estimer heureuse d'en avoir 3 (on espère vivement qu'ils resteront de gauche plus de 6 mois), et le centre-droit (à ne pas confodre avec l'avant-centre) en a 1. Ne nous demandez surtout pas pourquoi.

Voilà, une fois de plus, les Royannais sont la risée de la région (et même au-delà). Vivement que la coupe du monde de foot commence, on se sentira moins seuls ! Et pour nous consoler voici une autre image de la ville (le front de mer) quand elle était belle.

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Politique
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 10:11

royanportique.JPG

Royan1950Ceux qui attendent le dénouement du grand feuilleton royannais devront patienter encore une semaine. La liste du sortant a pourtant dépassé (de peu...) les 50%, mais — en raison d'une très forte abstention (50,42%) — elle n'obtient pas les 25% des électeurs inscrits requis par la loi électorale. Quand on vous dit qu'ici, on ne fait rien comme ailleurs ! Didi Tintin triomphe donc sans gagner encore, tandis que ses dissidents de droite (liste Denis) n'obtiennent que 26,12%, que le cartel des gauches culmine à 17,34%, et que le centre-droit (ça existe, ça ?) ferme la marche (funèbre) avec 6,21%.

Puisque les commentaires sont superflus, nous nous consolerons en revoyant — à la demande générale — une partie de Royan tel que les architectes de la reconstruction l'avaient conçu. Le portique reliait encore les deux parties du front de mer qui lui-même n'avait pas subi une disgracieuse "rénovation". Du haut du portique, on avait une vue imprenable sur la place rouge, sur le marché, et... de l'autre côté, on avait le casino municipal (autre merveille sacrifiée sur l'autel de la bêtise). C'était avant la destruction de la ville par les hordes barbares de l'UMP (toutes tendances confondues).

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Politique
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:12

Si vous suivez (même de loin) le grand feuilleton local, ne ratez surtout pas l'article de Patrick Guilloton dans Sud Ouest de ce jour. Vous y trouverez un excellent résumé des épisodes précédents qui explique fort bien — et dans un style alerte — les derniers développements offerts par cette "série culte" qui doit son succès à une recette infaillible : coups tordus, trahisons, pièges, violence... Du sang, des larmes, du rire... Le public applaudit.

- Et le cul ? demande le naïf.

- Y'en a, répondent les Tontons flingueurs.

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 09:28

2428745644_ddbccf674d.jpgIncroyable ! En notre bonne ville de Royan où mieux vaut s'installer gérontologue que pédiâtre, les Municipales de dimanche s'annoncent historiques. La gauche qui ne représente guère plus de 20% (à marée haute, en période de "maline") et qui a l'audace de se présenter avec une tête de liste issue d'un parti historiquement moribond, a déjà remporté une victoire indiscutable. Il suffit de regarder : elle est partout, la gauche ! Certes, sa liste n'atteindra sans doute pas les 10%, mais ce n'est pas si mal pour une marée basse. Et ce n'est pas l'essentiel puisque la gauche aura des élus grâce aux listes de droite. Sur les listes de droite ! Des élus douteux ? Certes, mais en cette "terre de mission", les progressistes ne sont pas en position de faire les difficiles. Faisons le compte :

Il peut chanter, notre beau Merle, le Besson local ; il a quelques chances, grâce à la proportionnelle, d'être élu sur la liste de la droite de la droite de la droite... Si cette liste l'emportait, serait-il adjoint ? A-t-il bien négocié ? Allez savoir avec ces gens-là... Côté droite traditionnelle, la gauche n'est pas moins présente. Dans une précédente édition de Sud Ouest, l'ex-adjoint de Didi Tintin (notre dépité-maire) fait un genre de coming out (contraction de coming out of the closet = sortir du placard). Si on le lit bien, il a toujours été de gauche, Bernard Giraud, même quand il était l'adjoint de Bussereau à Saint-Georges, même en se présentant avec l'UMP. Putain, il avait bien caché son jeu, on n'avait rien vu venir. Il est vrai que, si certaines personnes croient en la virginité de la mère de Jésus (célèbre résistant à l'occupation romaine), notre DSK local croit en l'existence d'un gaullisme de gauche. Un concept très novateur comme chacun pourra le constater. Et il n'est pas tout seul, le saint-Bernard à son Didi, il affirme être accompagné dans sa démarche par 3 autres candidats qui n'hésitent pas à "revendiquer une sensibilité écologiste ou même une sensibilité pleinement ancrée à gauche". Il cite notamment Pascal Révolat qui fut secrétaire du PS royannais et tête de liste de ce parti, aux Municipales de 1995. On en frémit d'aise tant on a gardé de bons souvenirs de cette époque. Et on reste subjugués par le courage et l'absence totale d'opportunisme de tout ce beau monde.

À Paris, ils ont la "gauche caviar", à Royan, nous venons d'inventer la "gauche Canada dry". Parmi les commentaires — souvent lamentables — des internautes qui ramènent leur absence de science dans notre quotidien régional, nous garderons toutefois celui qui suit car il résume bien la situation : "Des gens qui se revendiquent de gauche sur une liste UMP ! Un socialiste sur une liste UMP ! Nous nageons en pleine médiocratie, nous avons les hommes politiques que nous méritons, nos petits médiocres locaux valent ceux de plus haut. Tout ceci manque d'éthique. La vie politique de Royan est bloquée sur des pratiques d'avant et son discours relève de l'enfumage. La déraison et la perte de sens politique bronzent sur nos plages. L'électeur Royannais dort, sans doute les méfaits de son grand âge, il ne faut pas le déranger, il vient passer une retraite paisible et sécurisée ici, l'UMP locale l'a bien compris... Tout est lisse, impersonnel et n'oubliez pas votre pliant pour "les violons", les soirées sont parfois fraîches. Et n'illuminez pas l'espace d'esprit critique mais coupez les racines du rêve, Royan se gangrène lentement." Le commentaire est signé Hervé. Bravo Hervé ! On se sent moins seuls.

Et nous, les naufrageurs, qu'est-ce qu'on va faire dans cette galère ? Sans hésiter, on va voter coco ! Pour une fois qu'on peut le faire sans risquer de se retrouver au gougag, on va sûrement pas se priver... 

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 10:22

La chronique de Dider Porte hier matin sur France Inter ; on ne sait pas vraiment pourquoi mais ça fait du bien !

 

 

 

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Média
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 10:36

marianne.jpgLe feuilleton politique royannais vient d'entrer dans une phase cruciale avec la démission d'une partie suffisante du Conseil municipal pour que le retour aux urnes s'impose. Rappelons rapidement le contexte : une gigantesque maison de retraite luxueuse dans laquelle les résidents sportifs et bronzés élisent systématiquement les candidats les plus nuls, ceux qui leur ressemblent. Ceux de l'UMP, en l'occurrence. Mais, on aurait trop tendance à l'oublier, il y a toujours pire que la nullité qui, au fond, n'est que la moyenne entre le positif et le négatif. Le député-maire, Didier Quentin, a en effet trouvé pire que lui. L'exploit est d'importance et doit être salué à sa juste valeur. D'autant qu'il s'agit de ses anciens amis ! Très habiles, les dissidents, ils ont utilisé Didi comme cheval de Troie pour entrer ou se maintenir au Conseil et y obtenir des postes. Mais très vite les enjeux de pouvoir ont créé une fracture qui n'a fait que s'élargir avec la "crise de l'eau". Résumons : le maire souhaite laisser la gestion de cette ressource qui coule de source à la société qui propose les meilleurs tarifs. Voilà qui n'est pas du goût de ceux qui entretiennent depuis des années des relations "amicales" avec l'exploitant menacé de perdre son monopole. Alors de coups fourrés en chausse-trappes, on en arrive à ce que la commune, qui a toujours été mal gérée, ne soit plus gérée du tout. Nous, on n'a pas vraiment vu la différence... mais, à la Préfecture les gros bonnets ont trouvé que cela faisait désordre. Cela fait désordre...

Et la gauche dans tout ça ? On vous l'a dit, on est à Royan ! Les actifs sont minoritaires. Néanmoins, une liste d'union menée par un socialiste avait obtenu quelques sièges, lors du dernier scrutin. Manque de bol, ce socialiste s'est comporté à la manière d'un DSK ralliant le FMI. Lui, il a rallié les dissidents (UMP comme le maire UMP) pour tenter de mettre Didi Quenquen Tintin en minorité alors que l'unique élu communiste restait prudemment à l'écart des combats de la droite vieillissante contre la droite sénile. Du coup, les socialistes locaux ne veulent plus de leur ancien leader discrédité. Ils auraient bien aimé présenter Régine Joly, vice-présidente du Conseil régional Poitou-Charentes, mais Ségolène a mis son veto. Pas question de cumuler les mandats et surtout, pas question d'aller se prendre une tôle retentissante et médiatisée dans un endroit pareil ! Nous aurons donc une tête de liste communiste. Il faut bien qu'ils servent encore à quelque chose, les communistes. Désormais, quand une élection sera ingagnable, on les mettra en avant, ils seront écrabouillés et ridicules. Normal, dirait Mano, ils ont l'habitude. Ils ne demandent que ça, les cocos !

Ah ! on allait oublier... il y aura une troisième liste de droite. Menée par un chef d'entreprise. Nous voilà rassurés, ce héros des temps modernes va sûrement créer des emplois. D'autant qu'il se prévaut du Nouveau Centre, un machin assez peu nouveau et pas du tout centriste. Pour ceux, comme nous, qui ne suivent l'actualité politique que du fond de leur cambrousse, Nouveau Centre, c'est paraît-il comme UMP, mais faux-cul en plus. Allez, la droite, encore un petit effort : à partir d'une dizaine de listes de droite, la gauche a ses chances !

Les vieux Royannais s'en souviennent, dans les années soixante on appelait Place Rouge l'actuelle place Charles De Gaulle. C'était juste la couleur de son bitume mais tout d'même... putain, on en voit du pays avec nos politiciens locaux !

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 19:04

George Coleman avec le trio d'Ahmad Jamal. Instants de grâce !

 

 

 

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Musique
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 09:35

La petite dame devant nous a posé la question :

- Il y a des réductions pour le troisième âge ?

Poliment, le jeune homme enfermé dans sa caisse vitrée a répondu :

- Non madame, pas le lundi.

Le lundi, au cinoche du Relais de la Côte de Beauté (à Saint-Georges-de-Didonne), l'entrée est à 5 euros. Alors évidemment... les réducs... Pour les vieux, en plus ! Dans le coin, il vaudrait mieux mettre un supplément pour les pas-trop-vieux, ça gagnerait du temps. D'autant que la mamy qui venait voir Mammuth avec sa copine, elle était plutôt bien fringuée ; son parfum ne sortait pas de l'hypermarché... N'empêche, quand vous voyez ça, les larmes vous viennent aux yeux, vous mesurez toute l'ampleur de la crise, de la misère qui s'abat sur le pauvre monde. Vite, Fifi, un peu de rigueur, que diable ! Qu'èsse t'attends pour mettre ce pays d'feignants au régime grec, bordel ?

Faut dire qu'en dépit de la criiiiiise, on avait rarement vu une telle foule au cinoche de Saint-Georges, un lundi soir. Une foule âgée, manifestement peu cinéphile dans son ensemble, mais une foule quand même. Une foule qui, à l'époque, ne s'était pas déplacée pour voir le sulfureux Louise Michel. Là, on s'était retrouvés à 3 pelés, 1 tondu et 2 naufrageurs... Alors, on s'est demandé quelles étaient les raisons du succès de Mammuth en ce lundi où rien, décidément, ne se passait comme un lundi. On a vite trouvé : Géraaaaard ! C'est pourtant un acteur assez déplorable Depardieu ; pas trop sympathique, de surcroît... Il fallait néanmoins croire qu'il jouissait encore d'une certaine popularité. Et nous qui pensions que la dernière star du cinéma français était Brigitte Bardot. Il allait falloir réviser nos jugements !

Et puis on s'est assis dans la salle. Et au fil des papotages de nos voisins et zines (nettement plus nombreuses que les zins), on a commencé à comprendre l'ampleur de notre erreur. Quelle désillusion ! Le gros Gérard, ils s'en foutaient comme de l'ancre à rente, nos spectateurs d'un lundi soir. Non, ils étaient venus voir leur région, celles qu'ils voient tous les jours mais ne regardent jamais. De nombreuses séquences de Mammuth sont en effet tournées dans le coin. Depardieu prospecte sur la plage, gueule dans la cathédrale, ne danse pas au Rancho, fait un tour de manège, traverse champs et bois avec sa moto... Nous, on ne savait même pas que Kervern et Delépine avaient tourné ici. Ignorance qui, au demeurant, n'aurait rien changé. Remarquez, connaissant un peu le Pays royannais, on aurait pu s'en douter. Un coin de France où on emploie les gens sans les déclarer, sans leur donner de bulletins de salaire, en les payant au lance-pierres et en se foutant de leur gueule... ça pouvait être ailleurs, sans doute, mais c'était forcément ici, en terre sarkozyste. À la sortie, ils étaient un peu déçus, les retraités en vadrouille : les paysages vus d'une moto en mouvement sont difficiles à reconnaître !

Il pouvait pas y aller à pieds, comme tout l'monde, chercher ses putains d'papiers, ce con ?

Bon, et le film dans tout ça ? À notre très humble et très incompétent avis, il se situe bien au-dessus de la moyenne du cinéma français actuel, ce qui est à peine un compliment. Mammuth relève plus de la télé que du cinéma, c'est vrai, mais de la télé comme on aimerait pouvoir l'aimer ! Voilà pour la forme. Sur le fond, en revanche, c'est cruellement réaliste et drôle à la fois. On disait ça de Chaplin. Et là, c'est un vrai compliment ! Et puis, on se marre si peu de nos jours... Depardieu trouve ici son meilleur rôle depuis longtemps, et Yolande Moreau y est — comme toujours — éblouissante ! On l'a déjà dit mais on ne se lassera jamais de le répéter : Yolande, Présidente !

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Cinéma
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 17:30

tractmai

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 19:13

Une télévision locale va voir le jour, en Charente-Maritime, cet automne. Son nom ? CÉLÀ TV. Une charte a déjà été élaborée. En voici quelques extraits :

Té­lé­vi­sion gé­né­ra­liste de proxi­mi­té, Célà tv est une fe­nê­tre d’in­for­ma­tion, de di­ver­tis­se­ment, de dé­cou­verte, de com­pré­hen­sion et d’échange con­çue pour rap­pro­cher les ci­toyens et créer du lien so­cial sur un pro­jet de par­tage et de res­pect.

 Célà tv est la té­lé­vi­sion qui en­cou­rage sans cesse son pu­blic à ne pas res­ter in­dif­fé­rent ; Celle que l’on peut étein­dre pour al­ler à la ren­con­tre de l’au­tre.

L’ac­cès le plus ou­vert pos­si­ble à ses usa­gers est le fon­de­ment même de sa mis­sion. Dans cette pers­pec­tive, Célà tv pri­vi­légie­ra l'an­crage lo­cal dans son mode d’écoute du pu­blic, dans le choix de ses su­jets et de sa chaîne de pro­duc­tion.

La grille de pro­gram­mes con­sa­cre­ra une part im­por­tante aux émis­sions "la­bo­ra­toire" per­met­tant d’ex­pé­ri­men­ter de nou­veaux mo­des de créa­tion et d’ap­pro­pria­tion de l’ou­til au­dio­vi­suel par les té­lé­spec­ta­teurs, une créa­tion en phase avec la réa­li­té cul­tu­relle bi­gar­rée de ses ter­ri­toi­res. 

celasso.jpgVoilà qui est fort séduisant et nous rend bien impatients. Un peu d'air frais ? Faut voir... Mais on espère d'autant plus que cette nouvelle télé a suscité la création d'une association, CÉLASSO, dont l'objet comprend 3 points importants :

-         Créer un laboratoire d’idées, de propositions et de programmes en amont de la grille de la chaîne, cette dernière restant souveraine quant à la mise en œuvre de ces propositions.

-         Participer à la mise en place d’un Comité de « sages » chargé de veiller au respect du pluralisme de cette télévision, au respect de la mission de service public qu’elle s’est fixée et des principes énoncés dans la Charte qui la fonde.

-         Développer une réflexion autour du rôle, du fonctionnement et de l’avenir de Célà TV afin de favoriser sa diffusion et son développement.

Cette association de soutien à CÉLÀ TTV invite à une réunion d'information mardi 4 mai à 18 heures, au Centre Intermonde, 11 bis rue des Augustins à La Rochelle (un bien bel endroit !).

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Charente-Maritime
commenter cet article