Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • LES NAUFRAGEURS DE SAINTONGE
  • : En mer comme dans l'air, l'amer est un point de repère. Ainsi, ce blog pourra indiquer une direction aux navigateurs perdus. Mais attention aux naufrageurs (qui ne sont pas tous des lumières) et qui agitent, sans… fard, leurs lanternes dans la nuit. Ici, aucun sujet n’est exclu a priori. On pourra parler politique, littérature, musique, sport, déconnade… mais aussi spécificités régionales — voire locales — ne surprenant personne dans ce coin de terre nommé Saintonge Maritime.
  • Contact

Annuaires

http://www.wikio.fr   
   

Recherche

Archives

Catégories

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 07:27

Ce n'est plus qu'un (mauvais) souvenir. Et déjà le personnage inspire les artistes comme celui qui a officié sur cette ruine saintongeaise, non loin des vases de Seudre, au Gua. Si seulement la ruine était celle de la maison UMP.

sarko.JPG

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 10:49

2012.JPG

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 10:26

confagri.jpg

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 11:46

2372064744_b96ef92872.jpgNous devons l'info aux Saintongeais de coeur qui nous suivent (ils ont du mérite !) d'une autre province : la gauche n'est pas parvenue à emporter le canton de Royan ouest. Le score de Laurent Lambrot (47,7%) est pourtant excellent. C'est, pour tout dire, le meilleur que la gauche ait réalisé dans ce fief de la droite depuis le "charcutage Pasqua". Nous pensions pourtant, voilà quelques jours, que la victoire était possible. Alors pourquoi ?

L'explication est purement mathématique : sachant que plus de la moitié des électeurs potentiels préfèrent se regarder le nombril que d'aller voter, que Royan est devenue une maison de retraite à ciel ouvert pour nantis quelque peu décatis, que le chômage des jeunes y bat des records dans l'indifférence générale, que les ras du front pullulent comme touristes sur le sable pollué, qu'en dehors du tourisme et de la grande distribution l'activité économique est des plus réduite sur notre côte, que la culture n'a plus sa place ici faute d'infrastructures mais aussi de spectateurs, que... Sachant tout cela, calculez l'âge du capitaine.

And the winner is... the captain Servit, qui a pourtant bourlingué dans toutes les eaux et essuyé bien des tempêtes, mais qui se trouve en parfaite adéquation avec la sociologie des lieux. Certes, son valeureux adversaire, le moussaillon Lambrot, partait à l'abordage avec des arguments de poids : une compétence incontestable, le dynamisme de sa jeunesse (36 ans, ici, c'est tout juste l'adolescence), des propositions utiles et raisonnables, une générosité naturelle et avenante, un vrai projet pour que chacun puisse mener une vie digne... Il n'aurait pas changé le monde tout seul, mais au moins aurait-il tenté d'apporter sa contribution au progrès social.

Au lieu de cela, le navire royannais, rongé par la rouille, envasé, ensablé... va dormir à l'ancre encore trois ans. C'est la volonté de son sénile équipage !

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 10:55

lambrot.jpgLes naufrageurs de Saintonge soutiennent Laurent Lambrot, candidat de la gauche aux élections cantonales de Royan Ouest. Dans ce secteur géographique vieillissant et très fortement ancré à droite, ce jeune candidat (36 ans) apporte un souffle d'air frais venu du large, un espoir de renouveau. Face à l'immobilisme chronique du triste sortant UMP, Laurent Lambrot et sa suppléante Dominique Révolat-Roy proposent courageusement d'autres pistes qui passent par l'écoute de la population et de ses élus de terrain. Beaucoup l'ont déjà compris, mais à ceux qui hésiteraient encore, nous proposons d'écouter sur Demoisellle FM, les interventions de Laurent Lambrot et de son concurrent. Ils pourront constater qu'il n'y a pas photo !

Visitez le site de Laurent Lambrot.

Oui, dimanche, c'est possible !

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 09:04

phare3.JPG

L'expression "champ de ruines" a été employée par le très respectable, lui, entraîneur de l'équipe de France de Rugby pour évoquer de calamiteux et récents résultats. Au moins, il assume, lui. Il est indépendant du pouvoir politique, lui. Et il a pas mal d'excuses, lui. On peut donc tenter de le consoler un peu en lui disant que c'est tout le pays qui est un champ de ruines : en quelques mois, l'entraîneur Sarkozy et sa lamentable équipe ont eu raison de notre droit social, de nos libertés les plus fondamentales, de la morale publique la plus élémentaire... Maintenant, ils s'en prennent à nos moyens d'existence, à nos retraites. Cette équipe-là aussi est la risée du monde entier !

Que cette situation lamentable ne vous empêche pas (si vous en avez encore les moyens) de prendre quelques jours de repos bien mérités. Et même s'ils ne sont pas mérités, prenez-les quand même ! Pour notre part, c'est tout près de chez nous que nous passerons nos vacances ; il y a tant de choses à voir et à apprendre dans un champ de ruines. Nous allons y planter notre tente.

ALORS, BON CAMPING SUR LE CHAMP DE RUINES.

GARDEZ QUELQUES FORCES POUR LA RENTRÉE.

ON VOUS RETROUVE EN SEPTEMBRE. BONNES VACANCES.

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:12

Si vous suivez (même de loin) le grand feuilleton local, ne ratez surtout pas l'article de Patrick Guilloton dans Sud Ouest de ce jour. Vous y trouverez un excellent résumé des épisodes précédents qui explique fort bien — et dans un style alerte — les derniers développements offerts par cette "série culte" qui doit son succès à une recette infaillible : coups tordus, trahisons, pièges, violence... Du sang, des larmes, du rire... Le public applaudit.

- Et le cul ? demande le naïf.

- Y'en a, répondent les Tontons flingueurs.

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 09:28

2428745644_ddbccf674d.jpgIncroyable ! En notre bonne ville de Royan où mieux vaut s'installer gérontologue que pédiâtre, les Municipales de dimanche s'annoncent historiques. La gauche qui ne représente guère plus de 20% (à marée haute, en période de "maline") et qui a l'audace de se présenter avec une tête de liste issue d'un parti historiquement moribond, a déjà remporté une victoire indiscutable. Il suffit de regarder : elle est partout, la gauche ! Certes, sa liste n'atteindra sans doute pas les 10%, mais ce n'est pas si mal pour une marée basse. Et ce n'est pas l'essentiel puisque la gauche aura des élus grâce aux listes de droite. Sur les listes de droite ! Des élus douteux ? Certes, mais en cette "terre de mission", les progressistes ne sont pas en position de faire les difficiles. Faisons le compte :

Il peut chanter, notre beau Merle, le Besson local ; il a quelques chances, grâce à la proportionnelle, d'être élu sur la liste de la droite de la droite de la droite... Si cette liste l'emportait, serait-il adjoint ? A-t-il bien négocié ? Allez savoir avec ces gens-là... Côté droite traditionnelle, la gauche n'est pas moins présente. Dans une précédente édition de Sud Ouest, l'ex-adjoint de Didi Tintin (notre dépité-maire) fait un genre de coming out (contraction de coming out of the closet = sortir du placard). Si on le lit bien, il a toujours été de gauche, Bernard Giraud, même quand il était l'adjoint de Bussereau à Saint-Georges, même en se présentant avec l'UMP. Putain, il avait bien caché son jeu, on n'avait rien vu venir. Il est vrai que, si certaines personnes croient en la virginité de la mère de Jésus (célèbre résistant à l'occupation romaine), notre DSK local croit en l'existence d'un gaullisme de gauche. Un concept très novateur comme chacun pourra le constater. Et il n'est pas tout seul, le saint-Bernard à son Didi, il affirme être accompagné dans sa démarche par 3 autres candidats qui n'hésitent pas à "revendiquer une sensibilité écologiste ou même une sensibilité pleinement ancrée à gauche". Il cite notamment Pascal Révolat qui fut secrétaire du PS royannais et tête de liste de ce parti, aux Municipales de 1995. On en frémit d'aise tant on a gardé de bons souvenirs de cette époque. Et on reste subjugués par le courage et l'absence totale d'opportunisme de tout ce beau monde.

À Paris, ils ont la "gauche caviar", à Royan, nous venons d'inventer la "gauche Canada dry". Parmi les commentaires — souvent lamentables — des internautes qui ramènent leur absence de science dans notre quotidien régional, nous garderons toutefois celui qui suit car il résume bien la situation : "Des gens qui se revendiquent de gauche sur une liste UMP ! Un socialiste sur une liste UMP ! Nous nageons en pleine médiocratie, nous avons les hommes politiques que nous méritons, nos petits médiocres locaux valent ceux de plus haut. Tout ceci manque d'éthique. La vie politique de Royan est bloquée sur des pratiques d'avant et son discours relève de l'enfumage. La déraison et la perte de sens politique bronzent sur nos plages. L'électeur Royannais dort, sans doute les méfaits de son grand âge, il ne faut pas le déranger, il vient passer une retraite paisible et sécurisée ici, l'UMP locale l'a bien compris... Tout est lisse, impersonnel et n'oubliez pas votre pliant pour "les violons", les soirées sont parfois fraîches. Et n'illuminez pas l'espace d'esprit critique mais coupez les racines du rêve, Royan se gangrène lentement." Le commentaire est signé Hervé. Bravo Hervé ! On se sent moins seuls.

Et nous, les naufrageurs, qu'est-ce qu'on va faire dans cette galère ? Sans hésiter, on va voter coco ! Pour une fois qu'on peut le faire sans risquer de se retrouver au gougag, on va sûrement pas se priver... 

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 10:36

marianne.jpgLe feuilleton politique royannais vient d'entrer dans une phase cruciale avec la démission d'une partie suffisante du Conseil municipal pour que le retour aux urnes s'impose. Rappelons rapidement le contexte : une gigantesque maison de retraite luxueuse dans laquelle les résidents sportifs et bronzés élisent systématiquement les candidats les plus nuls, ceux qui leur ressemblent. Ceux de l'UMP, en l'occurrence. Mais, on aurait trop tendance à l'oublier, il y a toujours pire que la nullité qui, au fond, n'est que la moyenne entre le positif et le négatif. Le député-maire, Didier Quentin, a en effet trouvé pire que lui. L'exploit est d'importance et doit être salué à sa juste valeur. D'autant qu'il s'agit de ses anciens amis ! Très habiles, les dissidents, ils ont utilisé Didi comme cheval de Troie pour entrer ou se maintenir au Conseil et y obtenir des postes. Mais très vite les enjeux de pouvoir ont créé une fracture qui n'a fait que s'élargir avec la "crise de l'eau". Résumons : le maire souhaite laisser la gestion de cette ressource qui coule de source à la société qui propose les meilleurs tarifs. Voilà qui n'est pas du goût de ceux qui entretiennent depuis des années des relations "amicales" avec l'exploitant menacé de perdre son monopole. Alors de coups fourrés en chausse-trappes, on en arrive à ce que la commune, qui a toujours été mal gérée, ne soit plus gérée du tout. Nous, on n'a pas vraiment vu la différence... mais, à la Préfecture les gros bonnets ont trouvé que cela faisait désordre. Cela fait désordre...

Et la gauche dans tout ça ? On vous l'a dit, on est à Royan ! Les actifs sont minoritaires. Néanmoins, une liste d'union menée par un socialiste avait obtenu quelques sièges, lors du dernier scrutin. Manque de bol, ce socialiste s'est comporté à la manière d'un DSK ralliant le FMI. Lui, il a rallié les dissidents (UMP comme le maire UMP) pour tenter de mettre Didi Quenquen Tintin en minorité alors que l'unique élu communiste restait prudemment à l'écart des combats de la droite vieillissante contre la droite sénile. Du coup, les socialistes locaux ne veulent plus de leur ancien leader discrédité. Ils auraient bien aimé présenter Régine Joly, vice-présidente du Conseil régional Poitou-Charentes, mais Ségolène a mis son veto. Pas question de cumuler les mandats et surtout, pas question d'aller se prendre une tôle retentissante et médiatisée dans un endroit pareil ! Nous aurons donc une tête de liste communiste. Il faut bien qu'ils servent encore à quelque chose, les communistes. Désormais, quand une élection sera ingagnable, on les mettra en avant, ils seront écrabouillés et ridicules. Normal, dirait Mano, ils ont l'habitude. Ils ne demandent que ça, les cocos !

Ah ! on allait oublier... il y aura une troisième liste de droite. Menée par un chef d'entreprise. Nous voilà rassurés, ce héros des temps modernes va sûrement créer des emplois. D'autant qu'il se prévaut du Nouveau Centre, un machin assez peu nouveau et pas du tout centriste. Pour ceux, comme nous, qui ne suivent l'actualité politique que du fond de leur cambrousse, Nouveau Centre, c'est paraît-il comme UMP, mais faux-cul en plus. Allez, la droite, encore un petit effort : à partir d'une dizaine de listes de droite, la gauche a ses chances !

Les vieux Royannais s'en souviennent, dans les années soixante on appelait Place Rouge l'actuelle place Charles De Gaulle. C'était juste la couleur de son bitume mais tout d'même... putain, on en voit du pays avec nos politiciens locaux !

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 17:30

tractmai

Repost 0
Published by Les naufrageurs - dans Saintonge-Maritime
commenter cet article